2 installations in situ pour se souvenir du genocide

Pour ce sujet, je vous propose de choisir une des 2 installations ou de travailler sur les 2.

J'attends bien sûr une installation pour la création artistique !

Des liens vers les sources qui m'ont permis de faire votre cours

Télécharger
Him.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB
Télécharger
him_cours.pdf
Document Adobe Acrobat 223.9 KB

https://dnbhistoiredesarts.wordpress.com/2011/08/24/personnes-christian-boltanski/

Voici un lien intéressant pour préparer votre oral.

Il faudra nécessairement capturer une petite partie de la vidéo pour montrer à votre jury (vous vous rappelez que le son et toutes les sensations ressenties sont primordiales à analyser)

Personne : Christian Boltanski


Quelques rappels pour commencer :


Installation monumentale comprenant:

               un mur de caisses rouillées et numérotées de biscuits

               50 tonnes de vêtements achetés dans des friperies

               une pince de chantier rouge

               des hauts-parleurs

               des néons

Lieu et date de cette installation: Grand Palais à Paris en janvier 2010

Rapport à la problématique: Boltanski, dans Personnes, dénonce les crimes contre l’humanité notamment la shoah. On peut voir dans cette oeuvre également une référence aux charniers.

Description et interprétation de l’oeuvre:

Le visiteur commence par se heurter à un haut mur de caisses de biscuits numérotées s’élevant devant lui comme un écran géant barrant la vue de ce qui se trouve derrière. C’est un mur de séparation entre l’extérieur et l’intérieur de l’oeuvre. On peut songer au mur de Berlin séparant jusqu’en 1989 Berlin Est de Berlin Ouest. Ces caisses empilées, accumulées, évoquent également les cimetières espagnols ou des urnes funéraires, mais ici les personnes ne sont plus que des numéros. Comment ne pas songer aux déportés tatoués par les allemands les considérant comme de simples numéros sans identité, sans nom ni prénom ? D’ailleurs le titre Personnes n’évoque-t-il pas l’anonymat ? Les ombres des visiteurs sont projetées sur le mur formant des troupes de silhouettes sombres glissant, dansant sur les caisses de biscuits telle une danse macabre.

Télécharger
Voici le diaporama utilisé en cours comme support pour mettre cette oeuvre en relation avec d'autres
Pensez à montrer que d'autres artistes font des installations pour maintenir le souvenir de la Shoah.
oeuvres.ppt.pps
Présentation Microsoft Power Point 918.5 KB